Chute dans la neige…

Puisque mes deux autres acolytes ne sont pas en état de se présenter (l’un attendant que l’un de nous trois fasse le premier pas et l’autre étant dans un état trop alcoolisé pour écrire), je conçois donc à rédiger mes premières lignes pour ces « Cahiers de l’AMV ».

Tout d’abord je salue l’intiative de Gwench de faire évoluer son site en accueillant de nouvelles plumes pour dynamiser et redonner un coup de punch à son blog. Personnellement, j’ai toujours été friand des articles de Gwench : ces billets sont toujours très agréable à lire, valsant entre humour et sérieux, mais malheureusement il fallait attendre que notre artiste concède à prendre du temps pour écrire de nouveaux billets. Finalement, Gwench est un fin stratège, il recrute de nouveaux membres pour avoir encore plus de temps disponible entre deux articles. Nous sommes donc la future génération de chinois des Cahiers de l’AMV !

Mais trêve de bavardage, passons au sujet de ce billet : moi !

J’ai découvert le monde des AMV en 2004 lors d’une convention à Strasbourg, la Japan addict. Il y avait une diffusion d’AMV sur grand écran par l’association Fantasy-Movies (ex-association AMV-France). L’AMV qui fut diffusé et qui m’a marqué fut Kill Spike de Tyler. C’est assez amusant car de fut également le clip qui a mis une grosse claque à Gwench (c’était écrit : je devais faire partie de ce blog ><). A partir de là, j’ai commencé à m’intéresser aux AMV : découverte du site The Org où j’ai fais mes emplettes de clips. A l’époque j’en avais rien à carrer du nom des clippeurs (excepté celui de Tyler) à un tel point que je renommais tous mes clips téléchargés de la façon suivante : « nom de l’anime – nom de la musique », c’est dire.

Mais à l’époque, je n’avais pas d’ordi personnel et encore moins internet à la cité universitaire. Donc on squattait l’internet de la fac, on transférait sur clé USB de 256 Mo, puis on gravait sur CD. Ces CD que tout bon clippeurs stocke chez lui et ressort parfois avec nostalgie en se disant : « Oulà j’avais aimé ça moi à l’époque ?! ». Je pense que plusieurs vieux clippeurs ou simplement fans d’AMV se reconnaitront dans ces paroles ^_^

Après 4 ans de mattage de clips, en 2008, j’accède enfin au Saint Graal : un ordinateur portable ! Je peux enfin créer mes propres clips. Je ne vais pas faire une liste exhaustive de tous mes clips, ce n’est pas le but de cet article. J’ai juste commencé avec un permier clip, Appleworld, pour la Japan Expo 2008. Depuis, j’ai maintenu un rythme de production d’environ 3 clips par an hors Iron Chef (la qualité de mes clips lors de ces événements est plutôt douteuse), le dernier en date étant nigTHClub pour la Japan Expo 2010.

Au cours de ces deux années, j’ai eu l’occasion de m’intégrer dans la communauté AMV-France sous le pseudonyme de Snowcrash (tiré du titre d’un bouquin, blablabla…) où j’ai pu faire des rencontres très intéressantes (forum et IRL). J’essaierais de faire des critiques de clips le plus souvent possible malgré le fait que je ne sois pas un aussi bon sniffeur de clips que mon confrère Mims. Mais je compte également me réserver quelques articles dédiés à des concours et à des communautés étrangères (oui on me connait également en tant que reporter chez les russes ^^ ).

Sur ce, mes futurs lecteurs, je vous laisse. On se retrouve donc pour mes prochains articles. Je vais pouvoir laisser la parole à Mims ou à ThePooh si ces derniers ne m’ont pas devancé lors de l’écriture de ce billet (ce qui m’étonnerait fort).

      2 comments for “Chute dans la neige…

    1. Gwench
      15 juillet 2010 at 22:38

      Welcome aboard. Le plus dur commence, effectivement. ^^ Et pour le coup des communautés « estrangeoises », tu vas pouvoir éclairer les accros de l’AMV comme il faut (AKROSS, AMVnews, … y’a de quoi faire à l’Est ^^).

    2. MimS
      16 juillet 2010 at 18:59

      Le chemin entre Appleworld et NigTHClub quand même x)

    Comments are closed.