C’est au pied du mur…

… qu’on voit le mieux le mur.

Encore un billet sur la conception de l’AMV qui va tout déchirer en juillet 2010 : ma bouse ma merveille. C’est fou comment ne pas avoir d’idée peut vous amener dans un état proche du désespoir qui vous étreint après le visionnage d’un épisode de Derrick, ou des Feux de l’Amour (Victor est mon héros !). On essaie tout, et n’importe quoi, surtout n’importe quoi. Ben oui, des fois que ça passe quand même. – D’habitude vous seriez choqué de voir un tel montage et pourtant vous en faites un ? – Ben oui, pas le choix. Au diable les états d’âme et les réflexions d’esthète. Pas d’idée = bourrinage… Ah ça, vous allez être surpris si je parviens au bout du bout de mon projet mais, avant ça… Bien avant ça : l’encodage !

Mon PC portable -que son nom soit maudit pendant 1000 ans, enfin : jusqu’à ce que je le répare…- avec sa carte graphique en rade, m’a obligé à retourner à l’époque du crétacé. Point de dinosaure dans mon PC fixe, vu que c’est lui le dinosaure. Un carnage : clipper avec un P4 1,7 Ghz, 512 Mo de RAM type rambus (quand je vous disais : crétacé, je rigolais pas), une G-Force 4200Ti 128 Mo (pachycephalosaurus !), le tout pour une ancienneté évaluée à 8 ans, ben je dois vous dire que c’est une gageure… Tout rame, parfois ça plante (oh, j’avais presque oublié ça), et souvent j’ai le temps de me faire un thé avant d’avoir mes rip de sources effectués. Au bout d’un temps aussi long que celui nécessaire pour que le fût du canon refroidisse, je peux donc passer au clippage. Puis, après quelques essais, à l’encodage des bouts montés, histoire de voir ce que ça donne… Allez, zou, encoda… heu… j’ai dit « encodage » ! … (jetons un voile pudique sur la bordée d’injures qui sort de ma bouche à ce moment précis)

Voilà ce que ça donne de clipper avec un PC vieux comme le monde (ou comme 2 Neb, voire 1,2 Shiryu). Et moi qui me disais : « Ouch, vais-je y arriver pour le 6 juin de l’an de grâce 2010 ? » (faites sonner trompettes et autres instruments à vent). Hop, j’ai dû être entendu par les orgas : 3 jours de plus ! Ah, merde, en fait, ils me bouffent une excuse pour ne rien rendre… Dame Naide. Yapluka sortir VirtualDub Mod et faire des tests… Et là, après la peur de la frame blanche, voici la crise des codecs. Ou comment se rendre compte qu’après avoir installé CCCP, AviSynth, AMVapp, FFDshow, Lexomyl 3.0 (en intraveineuse, nécessite des qualités de codeur incroyable…), DivX, Xvid, h264, Matroshka, et tout autre programme ou librairie avec un nom à coucher dehors… Ben rien ne marche, sa mère la pu.. flûte ! Mais je vais faire comment moi ? Hein, ma bonne dame ? [({tiens, ma bonne dame, prends ce coup de batte… t’y es pour rien, mais ça me détend…} (ma bonne dame étant un personnage fictif et non une véritable femme, je me prémunis d’une attaque des chiennes de garde… puis j’ai pas mon vaccin anti-rabbique à jour) rabbique renvoyant à rage et non à rabbin, je me prémunis contre un coup de sang du CRIF]

Après cette explication de mon désarroi type Feux de l’Amour (« Quoi ? Victor a trompé Nicky ?! »), je crois avoir finalement trouvé la lumière. Suffisait d’appuyer sur le bouton, remarquez… Me revoilà donc reparti dans le clippage, objectif Japan Expo 2010. Je vous lâche la première info : la source vidéo. Abenobashi Magical Shopping Street. Et je dis merci à AMVsimpleGUI qui va certainement me sauver et m’éviter un suicide rituel pour non-rendu-de-clip-alors-qu’on-en-avait-pris-le-pari… Stay tuned…

      2 comments for “C’est au pied du mur…

    1. Neb
      2 juin 2010 at 13:57

      Yeahhh ! je suis dispo pour t’aider Gwench …accroche toi …
      Bonne source d’ailleurs au passage : impatient de voir ton clip …si..si…

    2. 4 juin 2010 at 16:22

      AMVsimpleGUI va effectivement me sauver la mise pour encoder (je recommande vivement). Je ferai même mon tout premier fichier en *.mp4 ! Historique. :p

    Comments are closed.