Clarissa de Kostoprav

Le suspense à son comble : le second de mon Top10 n’à moi.

Aujourd’hui, plein feux sur le second de mon classement. Je garde le meilleur pour demain. Héhéhé, encore une journée à attendre…

#2 Clarissa de Kostoprav.
Alors là, c’est un AMV fun comme je les aime et comme je n’en vois pas trop trop souvent. Un concentré d’énergie, une mise en images qui tombe pile-poil, et un Chat Fou qui en redemande ! Je me suis tout simplement surpris à bouger devant la vidéo, tellement le rythme est bon et les sources utilisées funny. Alors, parlons technique. La musique approche le punk (vu que j’y connais pas grand-chose je m’excuse si je me suis trompé d’étiquetage :p) et est interprétée par Mindless Self Indulgence et la chanson s’intitule : Clarissa. Energique, avec des différences de rythme, bref, tout ce qu’il faut pour pouvoir jouer à bon escient sur le rythme. Et de ce côté-là, on est gâté ! Kostoprav nous a pris le plus drôle de la série Minami-ke. Je considère ce genre de série comme « casual » : pas de rythme, pas d’intrigue sur plusieurs épisodes, des tranches de vie… bref, à voir comme ça sur le pouce mais pas au point d’attendre l’épisode suivant avec fébrilité. Et c’est en cela que le clip est fort : il m’a donné envie de voir la série, et je l’ai fait. Question montage, il a bien suivi le rythme, les variations de rythme subissent une variation dans le choix des scènes, bref de ce côté-là non plus, pas grand chose à reprocher. Comme ses petits camarades du groupe Finalistes de la Japan Expo : ça bouge bien, c’est propre, et ça donne envie de mettre le « repeat one ». Quelque part, ça me rappelle le Caffeine Encomium de Kevin Caldwell. Ouais, comme ça, je suis un fou, j’ose les comparaisons de dingue. Et ce « Clarissa » risque de tourner un long moment dans mon logiciel préféré (VLC, si vous ne l’avez pas, dépêchez-vous sinon je me fâche ;p). Tiens, je vais me le remettre d’ailleurs.


Télécharger Clarissa chez AMV-France