Made in France – Episode VIII : Imrallion

… alias Mister Blur.

Nouvel épisode de notre saga « En France, on n’a pas que des fromages qui puent, on a aussi des clippeurs qui claquent ! » Aujourd’hui, encore un retraité des AMV, LE dépositaire devant Dieu de l’effet blur, le bien-nommé Imrallion !
Commençons par le commencement : Imrallion a débuté dans le monde de l’AMV à l’été 2005. Autant vous le dire tout de suite, ses premières vidéos ne m’ont pas accroché du tout, d’ailleurs je ne m’en souviens même pas. Par contre, à partir de décembre 2005, la chanson n’est plus la même. Sa première vidéo remarquée par un large public fut Remorseless Please. Un bon titre du groupe Ghinzu sur l’anime Rurouni Kenshin pour vous garder à l’écran, un montage propre suivant bien le rythme, quelques rotoscopies propres… Bref, un clip plus que correct, comme tout le monde aimerait en faire dès le début. Le bonhomme améliorera à chaque fois ses qualités de montage.


Remorseless (Déc. 2005)
La seconde année fut la plus prolifique, tant en productions qu’en idées. Et chacune des vidéos qui sortit fut bien accueillie (à part une, peut-être ;p). On commence avec Do We Need This ?, produite fin 2005 et sortie en janvier 2006. Avec une face-b de Muse et la série Full Metal Alchemist, Imrallion nous propose un clip tendu et anxiogène. Au travers de ses vidéos, souvent, il laisse transpirer un peu de lui-même. Dans cette vidéo, on ressent l’angoisse pesante et fluctuante qui accable les deux personnages principaux (et le clippeur… ?). Encore une fois, le montage est propre et s’accompagne de l’effet blur pour rendre diffus les plans utilisés, comme pour renforcer le malaise, tout ce… flou… (ben, oui, quoi…)


Do We Need This ? (Jan. 2006)
Viendra ensuite, toujours en janvier 2006, sa vidéo Ciel Blue reprenant l’opening du jeu Chrono Cross et l’anime Last Exile. Autant vous le dire de suite, bien qu’elle soit propre, bien montée, encodée correctement, cette vidéo ne m’enthousiasme pas plus que cela. Donc je vais passer de suite à la suivante qui, à mes yeux et de façon définitive, est la meilleure vidéo d’Imrallion. Il s’agit de Tribute to Insanity. Du classique quant aux sources : Deftones pour la musique (histoire de placer une atmosphère) et Le Portrait de Petite Cosette (histoire de coller à merveille à l’ambiance musicale). 2006 fut l’année où Cosette fut sur tous les écrans. On a là une vidéo au mélange archi-vu et entendu… mais pourtant ça passe nickel. C’est fluide, propre, le montage respecte tant la musique que l’anime (question atmosphère… pour voir si vous suivez :p). Elle avait bien plu, cette vidéo, à sa sortie, sur le forum AMVdeFans. Le réel bonus de cette vidéo comparée aux précédentes réside dans l’esthétique des plans. A chaque seconde, vous avez l’image encadré de différentes façons, les transitions ne sont pas de simples fondus, car il a ajouté des trames, des motifs, etc. pour chaque plan. En plus, son goût immodéré pour le blur prend ici sa pleine mesure. Dans toutes ses vidéos, jamais cet effet n’a été plus à sa place que dans ce Tribute to Insanity.


Tribute to Insanity (Mai 2006)
Enfin, je conclurai sur un phénomène rare mais existant : quand un groupe de musique autorise un clippeur à utiliser une de ses chansons. Et cela donne, pour Imrallion, la vidéo (En)Fer. Il a utilisé la chanson Le Fer du groupe toulousain (\o/) Sidilarsen et l’anime Rurouni Kenshin (encore). Mais, comme il l’expliqua lui-même à l’époque, le but n’était pas de faire un remake de Remorseless Please ou un Tribute to Insanity sur du Kenshin le Vagabond… Non, l’idée était de faire un clip propre, « simple » et qui convienne le plus possible au groupe Sidilarsen pour illustrer leurs textes. Et, pour le coup, c’est plutôt réussi, car question fer, les lames de katana se prêtent plus que bien au jeu.


(En)Fer (Août 2006)
Par la suite, il réalisa encore quelques vidéos, dont deux un peu décalées : What’s Happening In My Head ? (6 sur l’échelle ouverte de la folie…) et Pron. Plus une recherche de montage rapide suivant une idée précise qu’un réel travail approfondi, comme c’était le cas avant. Finalement, à l’instar de p0d, la vie active aura eu raison de son investissement dans la communauté…

      2 comments for “Made in France – Episode VIII : Imrallion

    1. Snowcrash
      18 juin 2009 at 11:29

      J’apprécie toujours autant tes articles, Gwench. Il faudrait que tu les envoies aux principaux intéressés 😉

    2. 26 juin 2009 at 17:54

      Et bien oO Que dire, merci pour ce petit billet, qui forcément fait quand même du bien à l’égo 😉

      Je rejoins, d’un point de vue strictement objectif ton avis sur mes différentes créations, avec le recul des années, je constate les même choses. Tu es dans le vrai. (je parle des AMV bien et moins bons, voire médiocres :) )

      Merci encore, en plus, fait du hasard (?) le post a été rédigé le jour de mon anniversaire 😉

      Merci à toi Gwench

      Par ailleurs, je dois avouer que j’ai toujours, au fond de moi l’envie de faire des AMV, encore. Je ne trouve hélas pas le temps, d’autant plus que l’amv m’a ouvert des portes au niveau professionnel. Dans le cadre de mon taf, je bosse sur de la vidéo http://www.vimeo.com/user1414698... (par exemple 😉 )
      Si jamais je trouve le temps, et ça ne serait pas impossible, je reviendrais peut être un peu…je l’espère réellement.

      MErci à toi 😉

    Comments are closed.