Rems de Senka & Twilight de Koopiskeva

On arrive au podium de ce Top10.

Un clip « shepherdique » et un clip indescriptible.

#4 Rems de Senka
Attention, voici un clip dans la digne lignée de Shepherd ou de Kael avec une ambiance floue, pesante et ô combien immersive. Tout d’abord, laissons la parole à Senka pour présenter son clip : « Rems est un voyage à travers le sommeil paradoxal traversant en premier temps le fleuve tranquille du rêve dérivant ensuite à travers les tumultes du cauchemar. » L’ambiance est posée, c’est bon, vous êtes prêts ? A l’instar des deux autres clippeurs nommés plus haut, Senka a créé une ambiance cotonneuse, où les plans s’enchaînent de façon cohérente et progressive. Le clip avance petit à petit, et on est obligé d’aller jusqu’à la fin pour bien voir l’évolution. Pour ce clip, on tutoie la qualité de réalisation d’un Outside of Unconsciousness de Shepherd ou d’un Vertigo de Kael. Vraiment, si vous avez aimé les deux premiers nommés, vous aimerez celui-là. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié le jeu sur la couleur (le bleu) qui renvoie effectivement à l’idée du sommeil, de la nuit. Procédé cinématographique bien utilisé. Ensuite, la montée se fait crescendo, aussi bien dans la musique, que dans ce qui est montré. Et heureusement ! Si la musique avait gardé la même structure tout du long, pas dit que l’effet recherché ait réussi. Senka a réalisé 2 versions de ce clip, une pour le Japan Expo et une autre pour les fora, une version 2. Celle dont je parle est la seconde version, car je la trouve bien mieux construite, plus cohérente dans l’enchaînement de ses plans. On sent aussi qu’un coup de pouce en nombre de séquences a été salavateur. Maintenant, fermez les yeux et entrez dans le rêve… ou le cauchemar…


Télécharger Rems de Senka : Version JEVersion 2

#3 Twilight de Koopiskeva
Bon, là, on passe aux choses sérieuses. Enfin, normalement, je devrais vous parler de ce clip qui pour moi est le troisième du concours, mais… En fait, je ne vais pas en parler. Pas possible, j’ai le CIA et la NSA sur le dos. Si je parle, je suis un homme mort. Si je mets une image, pareil. Si j’ose dire que le mélange d’images réelles avec des rotoscopies tirées d’animes est un très bon combo, pareil, je joue ma peau. En plus, je n’ai pas le droit de dire que j’ai apprécié cette vidéo, une grosse première parmi tout ce qu’a fait Koop depuis quelques années, sinon ils m’obligeront à écouter du Mika pendant 48h non-stop avec des épisodes de Derrick sous-titrés en allemand. Pour le bien de ma santé, je ne dois pas divulguer que la vidéo est dynamique, fleur bleue mais pas vraiment cucul la prâline, non, ce serait mettre en danger ma famille aussi. Ils m’ont gentiment demandé, le flingue sur la tempe, d’attendre sagement la seconde version, plus élaborée, mieux fignolée que celle envoyée au concours… Je dois me taire, garder ça pour moi… C’est dur mais je dois le faire… C’est quoi ce « clic » ? ….

      1 comment for “Rems de Senka & Twilight de Koopiskeva

    1. Senka
      25 juillet 2008 at 19:32

      La classe je suis sur le blog à Gwench *_* !! En tout cas super article merci 😉

    Comments are closed.