The Darkest of Places de Kosmit et Greenpeace de Archivist

Today, humour et écologie

#8 – THE DARKEST OF PLACES de KOSMIT

ANNEE
2010
VIDEO
Bakemonogatari
AUDIO
The Wet Spots
Do You Take It?
TECHNIQUE
H.264/AAC
LES +
* humour…
* montage
LES –
* … répétitif
* anime qui commence à être sur-clippé
NOTE
4/5
Après un passage par l’Italie puis la Russie, aujourd’hui, je commence mon billet par un clip venant de… Pologne ! Quand je vous disais que le concours Japan Expo était vraiment un concours international…

Ce clip a terminé 3e au concours officiel, le jury l’ayant placé bien trop haut à mon goût. Ok, pour un second clip personnel de Kosmit, c’est une belle réussite, mais cet AMV possède quelques faiblesses par rapport à la concurrence. L’anime utilisé, pour commencer, est de plus en plus présent dans les clips. A toutes les sauces possibles. Le graphisme étant tellement bon qu’il semble difficile de ne pas y recourir. De quoi je parle ? De Bakemonogatari. De ce que j’en ai vu, j’irai même jusqu’à dire que la série est sur-côtée, mais bon, les goûts, les couleurs, tout ça, tout ça… A cela, vous ajoutez une chanson répétitive au possible dans son esprit, et vous obtenez un clip qui ne paie pas vraiment de mine.

Mais alors ? Pourquoi diable l’ai-je mis dans mon Top10 perso ? Parce qu’il fait son effet, quand même, le bougre. Le thème de la chanson -je vous laisse en saisir la profondeur par vous-mêmes- est totalement décalé, le montage et le lip-synch sont bons, et, en fait, on traverse ce clip sans s’en rendre compte. C’est léger, pas forcément fin et un poil redondant, mais ça change de tous ces clips technoïdes ou rocks barrés avec un effet pyrotechnique à chaque plan. Finalement, je trouve juste son classement un peu sur-évalué, mais sa place est méritée dans les 10 meilleurs clips du concours.


Télécharger The Darkest of Places de Kosmit (lien TheOrg)

#7 – GREENPEACE de ARCHIVIST

ANNEE
2010
VIDEO
31 animes
AUDIO
Michael Jackson
Earth Song
TECHNIQUE
H.264/AAC
LES +
* thème parfaitement
illustré
* clip travaillé (cf. le nombre de sources)
LES –
* peu enclin à l’optimisme
* quelques plans un peu mous, de-ci, de-là
NOTE
4,5/5
Je poursuis mon tour d’Europe avec, à la septième place un clip… ukrainien. Non, je n’ai pas décidé de privilégier les clippeurs étrangers aux clippeurs qui sentent bon notre terroir fromage-vin, mais là encore, j’ai beaucoup apprécié cet AMV.

Déjà, le thème : adulte, mûr, bien construit. A l’instar de ce qu’on a pu faire dans Versus, Archivist essaie ici de pointer du doigt les excès de l’Homme vis-à-vis de la Nature. Et rien de mieux que la chanson de Michael Jackson (qui n’aura jamais été autant diffusé que depuis qu’il est mort…) intitulée Earth Song. Construction progressive de la musique, construction identique pour le clip. Les plans sont bien choisis, ils illustrent correctement le propos. Perso, j’ai apprécié ce regard différent porté dans un AMV. On est loin du fan-service avec grosses bastons ou clip technoïde sous ecsta. Archivist a d’ailleurs pioché dans pas moins de 31 sources différentes, preuve s’il en est du travail fourni pour mettre au mieux en images la chanson choisie et le propos écologiste.

Sur ce dernier point, c’est peut-être ce qui déplaira au plus grand nombre qui veulent regarder des AMV pour « se vider la tête » ou autre (si vraiment vous cherchez une lobotomie de cerveau, rappelez-vous que TF1 existe…) : ce clip ne pousse pas à l’optimisme. Ni à la détente. Mais c’est ça qui m’accroche : la capacité qu’ont les AMV, le temps d’un clip, de porter un message intelligent tout comme le ferait un autre support artistique. Le jury du Japan Expo l’avait classé à la 16e place ; j’en fais un membre de mon Top10. Et je pense que c’est mérité.


Télécharger Greenpeace de Archivist (lien TheOrg)