Un p’tit pogo, ça vous dit ?

Pogomix


Non je ne vous parle pas de ces rentre-dedans amicaux et tout à fait sans danger qui ont lieu aux premières loges des concerts de métalleux crachant leur haine au monde entier (comment ça, je caricature ?).

Récemment, mon frère, qui sait que je réalise des AMV depuis un moment, m’envoie des liens de quelques vidéos youtube d’un artiste dénommé « Pogo ». Je lance donc la vidéo et j’ai l’étonnante surprise de tomber sur un AMV. Enfin pas vraiment. La source utilisée est Alice aux pays des Merveilles. En fait la grosse différence vient du fait que la source audio provient exclusivement de la source vidéo ! Jugez plutôt.


Bien évidemment j’ai tout de suite pensé au fameux clip d’Atvaark, Anthem (2003), qui fut l’un des premiers clips à utiliser le principe de boucles audios et visuelles. Mais là où le clippeur lambda (désolé Atvaark) se contente de synchroniser les images aux sons, Pogo fait l’inverse, ce sont les sons du films qui vont « composer » sa vidéo.

Bref, ni une ni deux, je me met à la recherche d’infos au sujet de cet artiste : Nick Bertke, connu sous le pseudonyme de Pogo, est un célèbre VJ originaire de Perth en Australie. Je finis par trouver rapidement son site web, Pogomix, qui propose déjà plusieurs vidéos du même acabit. Même si ses sources ne sont pas des animes, on voit que Pogo a un penchant pour les créations de Disney et Pixar mais aussi pour les films live tels que Terminator (Skynet Symphonic) ou Mary Poppins (Expialidocious).



Un petit mot sur le style de musique. Ce dernier plaira aux amateurs d’electro et de trip-hop, avec des mélodies douces et planantes qui vous plongent dans les œuvres cinématographique de votre enfance.

Bien entendu, Pogo n’est sans doute pas le pionnier ou le fondateur de ce genre de clip mais il est sans doute l’un de ses principaux représentants. D’ailleurs il présente même les travaux d’autres artistes sur son blog comme ceux de Joshua Kershaw qui, pour le coup, utilise des sources du studio Ghibli.



L’artiste va même plus loin dans sa démarche artistique en créant des remix à base de sons provenant de la nature elle-même (le procédé n’est pas nouveau, pour l’avoir déjà personnellement entendu sur certains CD musicaux).



Je commence à m’éloigner furieusement du concept des AMV mais j’aimerais terminer sur le gros projet de l’artiste à savoir « remixer le monde ». En fait sous ce nom de World Remix se cache le projet ambitieux de créer un album entièrement composé de sons glanés au cours de voyages autour du monde. Le projet étant de créer une track audio/vidéo pour chaque grande culture de notre monde. Pogo, voulant s’affranchir de sponsors tels que les grands majors de l’industrie musicale afin de garder un contrôle total sur son projet, s’en remet à nos dons pour l’aider à financer cet album « universel ». Après il n’est pas certain que ce projet voie le jour, tout dépend de l’intérêt des internautes pour ce dernier. Et apparemment ça a l’air d’être le cas puisque Pogo s’est déjà rendu dans quelques pays pour commencer ses mixes : Tibet, Johannesburg et Nairobi. Vous pouvez retrouver une interview de Nick Bertke où il explique les tenants et aboutissants de son projet à cette page (en anglais non sous-titré).


Si suite à la lecture de cet article, vous vous souvenez de vidéos ou films (Baraka par exemple) ayant le même concept, n’hésitez pas à les mentionner dans les commentaires, je les rajouterais en addendum.

Suppléments

Remakes de Pogo des musiques de Zelda : Ocarina of Time.

La chaîne youtube de Pogo.

Téléchargement/achat/écoute sur le site.

      2 comments for “Un p’tit pogo, ça vous dit ?

    1. Kaohmin
      5 novembre 2011 at 3:04

      J’adore le principe et respect aux auteurs pour leur sens musical. Je viens de jeter un coup d’oeil à la chaine youtube, c’est souvent carrément génial.

    2. 10 novembre 2011 at 21:40

      Skynet Symphonic est fabuleux ! Merci, je découvre. :)

      À part le fait de reprendre les sons des sources vidéo, ça m’a fait penser au remix de Quizas, Quizas, Quizas par Krag pour l’IC 15.

    Comments are closed.