Versus [MEP]

… enfin ! Billet + bonus.


bannière réalisée par Kaiser Panda

L’équipe : Atio, Aya Painsec, Gilou_senior, Gwench, Heavy, Hige-san, Kaiser Panda, Snowcrash et Otak

Exercice difficile aujourd’hui que de parler de ce projet multi. Difficile car j’en fais partie, donc je ne suis peut-être pas le plus objectif du monde mondial de la terre… Versus, avec ses deux années de développement, c’est à mes yeux une petite aventure humaine (quoique un peu désincarnée car informatique). Tout le monde a tiré dans le même sens, pas forcément au même rythme, et parfois plus du tout, mais au final, le clip est là.

Une fois cela dit : de quoi ça parle, Versus ? De choses plutôt déprimantes, mais tellement ambiantes. La misère, la guerre, le désespoir, la violence, … N’en jetez plus la cour est pleine ! N’espérez pas mettre vos chérubins devant l’écran, attendez qu’ils passent leur permis. Parce que la chanson d’EZ3kiel, intitulée Versus (oh ben mince !), égraine une liste de mots et de maux. Seul un court passage de la chanson inverse l’atmosphère, et encore, c’est durant une lutte. Partant de là, tout le monde dans l’équipe s’est mis en tête d’illustrer le plus possible cette noirceur quotidienne. D’entrée de jeu, l’utilisation du film Valse avec Bachir pose l’ambiance. Celle-ci ne cessera de s’obscurcir au fur et à mesure. Tantôt la chanson est illustrée mot pour mot (la plupart du temps), tantôt il s’agit d’une atmosphère collant au thème.

Maintenant, techniquement parlant, les différences de qualité de montage apparaissent clairement, effritant quelque peu le sentiment d’homogénéité du projet. Mais comme le thème est suivi par tous, ça ne dénature pas trop la vidéo. De même, le projet souffre de son ancienneté, puisque sa résolution n’est pas dans les canons d’aujourd’hui (HD, strass, paillettes, Zahia dans le gâteau, etc.). Mais c’est un 640*360 bien propre sur lui tout de même… qui n’empêche pas de se voir reprocher « un ensemble [qui] souffre d’erreurs de montage qui auraient pu être évitées (superpositions, découpes maladroites, FX bâclés ou useless ; surtout emplois maladroits des typographies)« . [Nyala] Snowcrash avait voulu réunir des clippeurs débutants, lui-même étant débutant à l’origine du projet (ndr : en 2008), et pourtant tout le monde s’est bien amélioré durant ces deux années (à part moi peut-être). Ce qui fait plaisir, tout de même, ce sont les critiques positives et encourageantes reçues aussi. Pour General-Guy, « il y a suffisamment de saveur pour que je re-matte encore et encore« . Même son de cloche du côté de Kazend : « L’ambiance conservée malgré toutes ses tracks strictement différentes, ces tracks qui n’auraient pas eu leur place dans n’importe quel autre MEP et qui s’inscrivaient parfaitement dans celui-ci !« . Même MoC, d’habitude « viril mais correct » comme on dit en Ovalie, y va de son compliment : « En tout cas, bravo pour le boulot et l’acharnement, un mep qui se tient très bien, c’est solide, travaillé, et plutôt original. A mettre dans la vitrine des meilleurs meps français donc. » Evidemment, tout n’est pas rose au pays de Candy, on le sait, mais on prend volontiers quand même. :)

L’originalité du projet, c’est la grosse côte justement. On est loin (très loin même) des mix J-pop (ou techno easy-listening) + shônen/shôjô à la mode. Idem, on n’est pas dans le réflexif (yeah, il claque ce mot :D) comme un Memory Flash. Et on n’est pas dans le portnawak à la AMV Hell ou le MEDness. Bref, on a notre propre créneau. Et, même si on passe 6 minutes à critiquer en images le monde qu’on voit, tout n’est toujours pas rose au pays de Candy. On pointe aussi du doigt la presse écrite et la télévision. Ca, vous l’aviez calculé. Mais on se met aussi parmi les accusés. Après tout, même « révolté », on participe in/directement à tout cela. D’où les petites images presque subliminales de nos cabines… Ca se passe comme ça, chez la V-Team (on n’a pas trouvé d’autre nom… ^^).

Maintenant, la musique (répétitive) et les plans montrés (redondants aussi) peuvent peut-être lasser rapidement. Mims l’explique bien : « illustrer une phrase par une image, c’est juste super lourd […] et ça rend limite le tout inintéressant, on a plus besoin d’écouter ce qui se dit« . Idem du côté de MoC : « Et pis la musique s’écoute pas vraiment en boucle, ça fatigue« . Personnellement, je suis un grand fan d’EZ3kiel, donc je n’arrive qu’à aimer cette chanson. ^^ »

Au final, j’ai dans l’idée, en essayant de rester objectif, que ce clip est un bon MEP, presque « très bon » mais les défauts pointés l’en empêchent (répétitivité, standard de diffusion obsolète, …). Versus aura sa place au soleil ou pas loin (moi, j’opte pour près de la glacière, c’est là qu’il y a le ravitaillement ;p) dans les projets multi francophones. Reste à attendre, d’ici quelques semaines, les réactions internationales (TheOrg et sites russes en tête). C’est là qu’on jugera de l’image définitive du clip. :)



Utilisez ce lien AMV-France pour télécharger VERSUS [DDL].


En bonus, quelques mots des clippeurs :
Quel fut ton rôle et/ou ta track dans le projet ?
KP : « Au debut : double sauveur, puis a la fin Chef en second (ne me demandez pas comment on en est arrivé la). Humble papa de l’Intro & de la Track 02 (Universal & Viol-sync :-p). »
GS : « Au début j’étais sensé épauler otak dans son processus créatif…quelques unes de mes idées ont été retenues et mon travail a fini par prendre une plus grande importance et j’ai fini par devenir membre à part entière du projet. »
Snow : « Conception et réalisation du projet en co-direction avec KP. »
HS : « 1ère track du Mep, je fut « juste » un clippeur enrôlé pendant les deux années de cette aventure. »
Aya : « J’ai eu en charge la track 5, celle qui possède le plus de mots. Mon rôle dans ce projet fut de remplir le quota féminin afin de fabriquer une réputation moderne au chef de projet.  »
Heavy : « Moi mon rôle a été l’utilisation à outrance de mes capacités pour finir ce projet. J’ai été le kleenex de la V-Team, le substitute de fortune, le sans-papier du projet. Le gars qu’on pose là, sur qui on gueule, et qui doit quand même sourire.« 

– Peux-tu expliquer les raisons qui t’ont fait intégrer l’équipe ?
KP : « J’ai été appelé sur Versus comme une fleur pour remplacer un désistement, & pour m’occuper de l’intro. Aya (que je connaissais peu, a l’époque) m’avait pistonné auprès de Snowcrash, qui dans sa quête de noobs motivés a l’époque a dit « pourquoi pas ». »
GS : « On m’avait dit que la track 03 avait besoin d’un coup de pouce, en juin 2009 en écoutant la musique j’ai eu une idée, de plus via snowcrash et aya j’ai eu régulièrement accès aux previews des tracks en cours et le projet me plaisait beaucoup, je me suis donc lancé dans une petite beta, l’idée a plu, et j’ai été intégré au groupe. »
HS : « Snow voulait lancer un Mep, il cherchait à ce moment là des noobs mais qui avaient quand même quelques connaissances de base. Il m’a alors contacté par MP, ça tombait bien la semaine d’avant je venais de découvrir la musique et je m’étais justement dit que ça serait génial à clipper, bien que je ne m’en sentais pas capable pour le faire seul à l’époque (et peut être même encore maintenant :o). »
Aya : « Snow était mon collègue noob de l’époque, on a débuté l’AMV-making pratiquement en même temps, alors quand il m’a demandé de participer à son projet, j’ai pas hésité . »
Heavy : « Parce que fallait le finir ! Fallait un con, ils m’ont trouvé« .

– Quelle expérience retires-tu du projet ?
KP : « Un peu comme toi Gwench : j’en sors grandi a plein de niveaux. J’avais deja fait des « petits MEP » avant, mais alors la… Petits dans la mesure ou on a toujours été plus ou moins libre de faire sa petite tambouille dans son coin, & tant pis si au final ca passait pas. […] Je n’en menais pas large a l’époque, je clippais seulement depuis 8 mois, & j’ai découvert grâce a Versus les joies d’AE (rotos, effets), les joies du management (un vrai métier que ce truc la), les joies d’un RÉEL travail d’équipe (échanges permanents, conseils, sources, transitions : peu de choses faites en réel solo, au final), & les joies de la dépendance à la technique (configurations projet, hardware essoufflé…). »
GS : « L’expérience d’un travail en équipe est toujours très formatrice. Versus ne fait pas exception à la règle. Et surtout, je suis content du produit fini dans le lequel tout le monde a osé pas mal de choses.^^ »
Snow : « Gérer un MEP avec des copains qu’on a recruté en privé, c’est pas si simple. Il n’est pas facile de faire respecter des échéances (deadlines) tout en étant gentil. si on doit virer l’un des membres, ce n’est pas une décision facile à prendre. »
HS : « J’ai beaucoup appris concernant l’utilisation de certains types d’effets, m’aidant ainsi beaucoup par la suite lors de la création de certains clips (ou tracks d’autres Mep). J’en retire également beaucoup d’amitiés (et beaucoup de délires xD), car j’ai appris à connaître la plupart des membres de Versus grâce à ce projet. »
Aya : « J’ai appris un tas de truc, j’ai rencontré des gens (des cools et des chiants, ne nous mentons pas 8) ), j’ai beaucoup progressé sur AE, logiciel que je connaissais très mal avant Versus, et puis j’en retire aussi une grande fierté, ce fut difficile et on a pas laché »
Heavy : « Je sais comment me pendre et passer plus de temps que nécessaire à faire une track« .

– Partant pour un « Versus II » pour 2208 ?
KP : « Mwhahaha. »
GS : « J’t’entends pas j’ai l’nez qui coule. »
Snow : « Haha. Oui mais avec des deadlines respectées et un chef bien méchant. Et surtout pas de UFO inside (Otak tu payes pour tous les autres XD). »
HS : « Si la première Deadline ne tombe pas avant 3308. »
Aya : « Sans hésiter, oui. »
Heavy : « Je serai ravi de mourir avant« .