Traduction (google)


Zoom sur – Le Big Contest 2013

bc2013

Six.

C’est le nombre d’éditions de ce concours organisé par nos amis russes, le Big Contest. Et dès la 1ere édition il nous avait gratifié de très bons clips. Et en 2013 alors ? Si -comme partout- le nombre de clips est en baisse, on a eu droit comme chaque année à notre lot de bombes à rajouter impérativement à sa vidéothèque.

Allez hop, petit retour sur les vidéos qui ont été dévoilées.

 

Les grosses pointures ….

 

Comme quoi, quantité ne rime pas forcément avec qualité : seulement 77 clips dans ce BC2013, presque 2 fois moins que l’année dernière. Et pourtant, après une petite recherche sur « BC201 » dans mon répertoire d’AMVs (pratique, le fait d’avoir le nom du concours dans le nom du fichier), j’ai conservé 17 vidéos du BC2012 et … 17 vidéos de ce BC2013! Evidemment, parmi les finalistes on retrouve beaucoup des habitués du concours, des clippeurs qui n’en sont plus à leurs premiers essais (Padre, ZEVS1993, JustRukia, ArtToFeel , Safira, madaraxD … ). Mais les quelques nouveaux noms dont je n’avais -personnellement- pas entendu parler, ont su se mettre au niveau. Et pour commencer par un nouveau:

D’abord … Cocorico! Madao un frenchy de la Soul’s Team nous a régalé avec Ultimate Line, un croisement improbable et pourtant efficace entre Redline et Fate-Zero. Le bonhomme avait à ma connaissance seulement participé au MEP Random Road Trip jusque-là …. Visiblement il va falloir que je remette mes fiches à jour !

Ultimate Line de Madao

Ultimate Line de Madao

 

Petit Up également pour deux vidéos axées à la fois romance et drama, toutes les deux créées par des clippeurs /clippeuses russes et pourtant titrées en Français: L’inconstance de LIA et tino4ka, et La fleur du destin de Galia & Kitty. Il faut croire que l’image de latins romantiques colle bien aux Français dans les pays slaves ! Le premier est, comme le gagnant du concours, un cross-over plutôt bien fichu qui met en scène la populaire Ayase de Chihayafuru.

Le second utilise une source pour le moins originale : Rose of Versailles, un vieil anime (et vieux manga) qui rappelle Lady Oscar. L’histoire tourne autour d’un couple, de la révolution française (!), et est racontée sur une musique italienne (!!). Mmmmh  …. Surprenant, mais  …. pourquoi pas ! Et parce je vous sens venir : OUI, le personnage blond est une femme, cherchez-pas, je sais que vous vous êtes posé la question :-) ! Dommage que l’âge de la source principale desserve la vidéo (le style à vraiment trop vieilli) car techniquement c’est du beau boulot.

Enfin, et pour ne pas citer non plus cinquante vidéos, je vous conseille Moonfall de Shin et Digital Hell de JazzsVids, 2 des rares non russes parmi les finalistes. Shin qui est décidément bourré de talent en termes de montage: ça passe crème, Florence & the Machine (il faut croire qu’il est sponsorisé par ce groupe) colle parfaitement à Escaflowne. Une source que je n’aurai pas cru disponible en si bonne qualité … la magie d’avisynth et de ces filtres peut-être ? A noter que la vidéo est estampillée Pixel Blended studio,  comme beaucoup d’autres ces temps-ci. Ça fait plaisir de le voir rejoindre un groupe aussi actif, en espérant que ça l’encourage à sortir toujours plus de vidéos (oui, je suis en mode fanboy).

Difficile de ne pas penser à la vidéo Welcome to Aperture de KuroUnmei en écoutant la musique utilisée dans Digital Hell, mais les 2 vidéos, toutes 2 excellentes, sont radicalement différentes avec un finish bien plus sombre et dramatique dans la seconde.

C.C en virus électronique dans Digital Hell

C.C en virus électronique dans Digital Hell

 

 

… et les très très grosses pointures

 

Maintenant qu’on a cité les clips à voir, jetons un œil aux clips à voir et revoir. Les 3 clips pour le podium sont à mes yeux de véritables perles qui méritent qu’on s’y attarde. Et même si pour beaucoup le classement de ces trois là est dans le désordre, tout le monde s’accorde pour dire qu’elles ont toutes les trois marqué les esprits.

 

Steel Fenders


Steel Fenders

Il y a des fois, je me demande ce que fais Umika dans la vie. Non parce pour sortir des cross-overs aussi travaillés à la chaine comme ça, il faut en avoir du temps libre ! Cette vidéo est une nouvelle claque et même une leçon pour tous ceux qui souhaitent mélanger des sources distinctes dans leurs futurs clips. Test à l’appui, j’ai fait visionner l’AMV à quelques non-amateurs d’animes, impossible pour eux de déceler que la reine et sa confidente étaient issues d’animes différents.

La vidéo relate donc un combat à mort entre une reine et un roi sur la musique Iron de Woodkid : et comme je l’ai pensé aussi en faisant mon Iron Chef 20, les scènes de cavaleries siéent à merveille aux morceaux de cette artiste. Un hibou, représentant la mort, poursuit la reine tout au long de la vidéo. La symbolique est forte, la narration et le rythme parfaits, le coup de crayon impeccable. Car comme à son habitude maintenant, la miss dessine elle-même les scènes qu’elle ne peut créer à partir de sources existantes, et se permet de les animer rudement bien, comme aux scènes à 2.00 et 2.39. Visionnez-les. Oui, là, de suite. Oui, ce sont des scènes refaites, intégralement dans le 1er cas, et le cheval et la lumière dans le 2ème. Oui, quand elle dessine, elle le fait bien.

 

 

Into the labyrinth


Into The Labyrinth

L’ovni lâché par Lolligerjoj aura fait tourner des têtes. Avant toute chose : TELECHARGEZ cette vidéo, c’est un ordre ! Sans quoi le streaming ne permettra pas de réaliser à quel point l’utilisation de Twixtor et des 60 images/sec a été exploité à son paroxysme. Voilà. Maintenant que vous l’avez –vraiment- vu, si vous connaissez un minimum l’animation japonaise, vous comprenez à quel point le rendu est exceptionnel.

Pour faire une analogie (qui parlera peut être à pas grand monde mais bon), cette vidéo sur le podium, c’est un peu comme si on avait sur un plateau une Morgan à 3 roues, entourée d’une Lamborghini et d’une Aston Martin : c’est bourré de défauts, clairement moins bien fini, moins travaillé, moins classe. Mais c’est du jamais vu, de l’anti-conventionnel, un vrai coup artistique qui fait qu’au final, on se souvient plus d’elle que des 2 autres.

Alors certes, la musique est insupportable et les calques crades rajoutés par-dessus la vidéo ne suffisent pas à cacher les artéfacts que Twixtor a généré. Mais on reste happé.  C’est formidable quand même : ça fait maintenant 10 ans (putaaaaaiiing) que je regarde des AMVs, et il y en a encore comme celui-là, qui me font dire « j’ai jamais vu ça ».

 

Externalize


Externalize

Encore un cross-over. Après l’énormissime Steel Fenders, vous devez vous attendre à quelque chose de monstrueux, n’est-ce pas ? Pourtant, Externalize n’est pas aussi parfaitement exécuté que la vidéo d’Umika. Quelques corrections colorimétriques et des différences de style entre personnages la classerait un ton en dessous.  Mais là où ce clip à un avantage, c’est dans le développement de son personnage principal.

Ayase Chihaya joue ici le rôle d’une mangaka qui lutte pour s’améliorer et être publiée. Rien à voir avec le personnage original donc, et ce même au niveau du comportement. RenaSun a su donner une psychologie différente à celle d’Ayase : elle a modifié ses expressions pour lui donner un air plus décidé, elle lui fait déchirer les dessins qui ont été refusés … bref un caractère de battante, bien trempé, et qui diffère de l’impression qu’elle donne dans l’anime dont elle est issue. On a vraiment la sensation d’une œuvre originale.

Le regard sombre d'Ayase, redessiné par RenaSun

Le regard sombre d’Ayase, redessiné par RenaSun

Voilà, et là, je dis stop. Parce que c’est quand on en vient à parler de la profondeur des persos crées dans des clips, que la technique, le montage et même l’histoire ne suffisent plus comme critères, qu’on se dit qu’on à la crème de l’AMVs devant soi.

 

 

Si les quelques liens ci-dessus ne suffisent pas à vous rassasier, faites donc un tour sur la page des résultats du concours.

 

Le prochain grand concours? Mmmmh il me semble que ça se passe en France …… mmmmmh …… eh ! Mais il me semble  que c’est la Japan Expo ! Et que la deadline c’est pour très bientôt !

Allez les gars, faites-nous, et faites-vous plaisir! Qu’on fasse un zoom sur autre chose qu’un énième concours russes  :-) !

 

4 commentaires sur Zoom sur – Le Big Contest 2013

  • Gwench

    Wah, c’est marrant que tu mentionnes le clip de Madao, parce que de ce que j’ai pu regarder en diagonale (avec une faible qualité quand même vu mon PC :p) de tous les clips, çui-là m’a tapé dans l’œil. Il m’a rappelé les « Technic Beat » d’y a quelques années, mais en bien moins fouilli et mieux foutu. ^^

  • MagicDarkLight

    Pas mal cet article, mais un peu étrange de ne pas avoir dit un seul mot sur Schrodinger Box pour moi. Enfin dans l’ensemble c’est bien résumé, bien joué pour cet article ;)

  • Creed

    Bel article, j’avais pas spécialement suivi le Big Contest cette année, mais à un ou deux clips près c’est également ce que je retiens.
    J’avais beau ne pas aimer les précédentes créations d’Umika, pour le côté fanfic d’adolescente en manque d’affection made in DeviantArt(qu’on retrouve maintenant dans Externalize, d’ou l’instant win chez les Russes je présume),Steel Fenders regroupe cependant tout le savoir faire acquis au cours de ses dernières créas, pour un résultat plus mature et beaucoup plus appréciable, fin’bref Umika prouve une fois de plus qui est la Khaleesi du cross-over.

    Par contre, Into the Labyrinth en très grosse pointure…je dois vraiment plus du tout être à la page =/
    Pour moi, laisser couler les scènes d’un des Animes les plus cheat du marché, avec un 60 fps tout sauf au point(souvent déformées par les morphs de Twixtor qui plus est), avec des intern-synch hasardeuses, un Twitch made in 2007 avec pour ainsi dire quasi-aucune configuration et sans vraiment de recherche niveau montage, ça a jamais fait un grand clip. Je demande pas les transis ou les raccords du siècle, mais bon une vingtaine de gros plans en lip-flap, c’est pas ce que j’appelle un effort niveau montage (le tout pendant plus de 5 minutes qui plus est).

    Fin bref j’irais même plus loin en disant que j’ai absolument pas du tout compris sa place ni son succès, pour moi ce clip n’a absolument rien de formidable et encore moins d’original(un ersatz de Pure Thrust tout au plus), j’invite plutôt les amateurs des séries Monogatari à se tourner vers Schrodinger Box cité ci-dessus par MDL ou encore un bon vieux BeatCaster des familles (pour le combo electro/monogatari).

    Encore une fois, joli résumé, désolé pour le petit coup de gueule, j’dois me faire vieux xD.

  • Gwench

    Ah, putain ! Depuis que j’ai enfin pris le temps de mater les clips de 2013-2014 avec mon nouveau PC en mai, j’ai scotché sur UN amv… Celui de Lolligerjoj. C’est juste mon-stru-eux !!! Mais j’ai pas eu un tel kiff depuis un bon moment. Le dernier Qwaqa, certainement.

    « C’est du jamais vu, de l’anti-conventionnel, un vrai coup artistique »

    Tu as tout dit.

Laisser un commentaire

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>