Zoom sur – le Japan Expo 2013

Hey oui, c’est sur 2013. J’étais paisiblement en train de parcourir le forum, à regarder quel clippeur était retenu, quel clippeur serait dans tel ou tel paquet, etc. Bref, j’essaie de m’occuper en attendant les prochains résultats de ce concours. Comme d’habitude, va falloir attendre début juillet. Alors, pour passer le temps, quoi de mieux que de revoir les clips de l’an dernier ? En plus, nous n’avons pas fait de commentaires dessus, il y a 12 mois. Bon, faut dire que certaines discussions m’avaient passablement énervé et dégoûté. J’ai eu l’impression qu’un petit groupe s’accaparait la Bonne Parole. Forcément, en face, on était aussi dans la Bonne Parole, celle d’Avant. Avant, après, quoi ? No sé… Et c’est pour ça que j’ai fini par regarder de nouveau des AMV. Une bonne pause salutaire et quelques claques visuelles plus tard, j’m’en va décortiquer quelque peu le Top26 du concours JE’2013.

Dans les grandes lignes, je dois tout de même dire que sur les 26 clubs classés, il y en a une dizaine qui m’ont laissé de marbre. Pas que ça soit mauvais, loin de là ! Fallait y entrer, quand même, dans ce classement. Mais ça ne m’a pas « parlé ». Je fais peut-être fausse route, mais allez savoir, où se situe la Bonne Route ? Mmmh, non, je ne relancerai pas une discussion sans fin, ici. En revanche, la première vidéo que j’ai regardé m’a surpris. Elle a su réconcilier le vieux clippeur que je suis avec le spectateur de maintenant (que j’ai du mal à être). Pensez donc, un clip d’Imrallion ! So XXème siècle ! Un montage à l’ancienne, sans trop de FX ou de cosmétiques pour rattraper les sources. Des effets simples (simplistes ?) sur une musique plutôt moderne et à laquelle j’accroche difficilement. Et finalement, ça ne passe pas si mal que ça. Cela pourrait même donner des idées à d’anciens clippeurs : suffit juste de se dérouiller les mimines (ou l’ouclibot, pour certains…).

J’ai aussi retenu deux clips assez bas dans le classement, mais ça se comprend. Ils sont un peu barrés, sans forcément avoir des arguments pour (r)accrocher les spectateurs à leur univers. B213 nous a pourtant annoncé la couleur d’entrée de jeu : son clip s’intitule Nawak. Tout un programme… respecté à la lettre. Mais pas assez japonisant pour intéresser plus que cela. Mais je salue l’initiative pour sortir des sentiers battus. Je pourrais en dire de même pour le clip de KuroRukio : Mystery World. Pas de gros rock, pas de petites culottes, pas de FX en veux-tu, en voilà, tiens cette bassine, oui vas-y, vomis. Plutôt intimiste, l’ambiance. Secrète. Bref, en adéquation avec le titre, là encore. Mais c’est un genre de niche, donc ça ne peut pas plaire au plus grand monde.

J’ai failli oublier le champion du WTF!? : Rody. Son Party Flash est ce qu’il peut nous offrir de meilleur. Un anime zinzin, une musique juste comme il faut (bon, faut aimer Lady Gaga, quand même) et des scènes tantôt barrées, tantôt un poil fan-service. Le bon dosage entre les deux. Cela explique sa 12ème place, parce que c’est plutôt bon, on peut laisser de côté ses a priori sur l’anime et/ou la musique. J’ai bien aimé, et ça m’a surpris moi-même. Comme la cuvée 2013 de Nostromo. On connaît sa méthode, souvent la même à quelques petites variations près depuis 10 ans. Et il semblerait que l’appréciation s’essouffle, chez les fans. Seulement 14ème. Et pourtant, c’est très propre, très fluide (trop ?), comme d’habitude. Musique techno ou assimilée. Twixor. Tout, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait son succès. Mais le soufflé commence à retomber. D’ailleurs, ce sont mes yeux où je n’ai pas vu de clip de Nostromo pour le concours 2014 ? Ce serait le signe d’une page qui se tourne. J’apprécie pourtant ce clip 2013. Distant Echo, ça sonne bien, pour quelqu’un qui semble être un peu parti à la périphérie de la communauté des AMV.

Bon, je vais vite passer sur le clip 11ème du concours. Kami a réalisé une jolie romance. C’est peut-être du déjà vu, mais ça fait toujours son boulot. Son Devotion est intéressant, propre, et il mélange habilement plusieurs sources différentes. Heureusement d’ailleurs que j’ai regardé les crédits, parce que ça ne m’avait pas semblé évident au premier abord. Je pourrais presque mettre ce clip avec deux autres du Top10 dans une catégorie « Simple, mais efficace ». Les clips de Kisa et Satsumayu sont bons, ça je ne le rejette pas, mais bon, perso (j’insiste : PERSO) ça ne m’a pas fait kiffer la vibe, ouéééé… Autant j’apprécie un peu On Precipice of Defeat, parce qu’on retrouve tout ce qui nous plaît dans les shônen mixé dans une vidéo, autant Love Struck est une énième itération sur la base de Bakemonogatari et alias qui ne surprend pas mais dont le montage fait son effet. Je pourrais ajouter dans ma catégorie, si je poussais un petit peu ces clips pour faire de la place à un autre, le clip de Luciole. Un bel hommage à Dragon Ball/Z/GT/GT+/GT++/XZGVRK/… bref… On a là THE AMV qu’on aurait aimé avoir sur l’oeuvre de Toriyama, mais y’a 10 ans. C’est propre, pas de pixel à l’écran, pas de watermark, un sens du rythme, de bonnes synchros, quelques effets propres et bien choisis, un fil conducteur plus ou moins visible. Bref, pas mécontent d’avoir attendu 2013 pour avoir enfin quelque chose de bon sur Dragon Ball. Toutefois, on fait vite le tour de ce genre de clip (mais m’en fous ! j’le garde sur le DD ! Fufufufu ^^). This World, y’a bon !

Je vais continuer avec les clips qui m’ont laissé sur ma faim. Ils sont à leur place, dans le Top10, mais j’ai idée que ça aurait être pu un poil mieux si quelques détails n’avaient pas froissé mes goûts. D’abord, Islander II de EIG. J’ai vu du One Piece, j’ai commencé à pousser des petits cris de chinchilla heureux. Pis mes oreilles ont fait une mise à jour sur ce qu’elles entendaient. Et là, c’est le drame. Autant j’ai aimé la mise en scène, l’utilisation propre de One Piece (*total fan spotted*), le fil conducteur, et tout et tout ! (en gros : ce que J’AIME dans un AMV) Autant, la musique, comment dire. Voyons voir, que je ne froisse personne. Mmmh, pas simple. Allez, je me lance : c’est une horreur. Pour moi, ça ne colle pas du tout avec la source vidéo. On peut me rétorquer que le mariage est de raison, vu le clip monté, les idées mises en forme, blablabla… Nan, sérieux, ça sonne cheap, ce rock, avec cette fois d’adolescente fraichement devenue majeure… (ça, ça va m’attirer des flèches, je le sens :p) Au contraire, j’ai été scotché par le choix musique ET anime de Cyber-EG pour son Woohoo!. C’est gourmand et croquant ! Cet anime, Baccano!, ça fait des lustres que je ne l’ai pas vu utilisé en solo pour tout un clip. Donc, ça surprend d’entrée de jeu. Et que dire de la musique ? A part qu’elle donne envie de bouger dans tous les sens ? J’ai pris un pied devant mon écran à mater ce Woohoo! Et pourtant, ce n’est pas un clip bourré de FX ou de roto à la toque. C’est plutôt simple, et c’est ce qui doit expliquer sa 10ème place. Perso, je l’aurais mis plus haut. Mais bon, fallait faire des choix, je comprends les juges, quand je vois ce qu’il me reste à commenter. :)

Par exemple, ce M@D de MagicDarkLight : Divine Islands. D’ordinaire, j’aurais zappé sans autre forme de procès, parce que bon, les M@D, c’est joli, mignon tout plein, mais c’est aussi énergique qu’un pilote de Formule 1 dans le coma. Ach… Et là, doucement, mais sûrement, le curseur défile sur la barre de temps et, moi, je regarde, j’apprécie. Bon, pas au moins de m’arracher le t-shirt pour montrer mon torse velu (oubliez pas, j’suis un chat) à la première inconnue qui passe (hey, mais reviens madame !), mais quand même, c’était un bon petit moment d’originalité au milieu de tous ces clips. Et tant qu’à rester dans l’originalité, restons-y avec du bien lourd, du bien barré : HaydenTe Gusta Me ? et SkydeanUneven II. Chacun a son style, l’un va plus loin que l’autre, mais les deux ont su prendre de bonnes scènes à placer dans leur délire. C’est fresh, ça se mate sans soif, et ça se remate aussi…

Bon, du coup, pour finir, après avoir passé en revue presque tous les clips, que me reste-t-il ? Les deux premiers, pardi ! Et on a du bon, avec en premier lieu Soul Recovery de Okill. Au premier regard, on se dit qu’on va encooooore voir un clip sur du Haruhi Suzumiya. Qu’on va encooooooore avoir les mêmes protagonistes pour les mêmes intrigues. Effectivement. Mais pourquoi ce clip est second alors ? Parce qu’il est bien monté, qu’il utilise intelligemment la dynamique de la musique : tantôt calme, tantôt rock. Le mélange s’opère bien, ça se regarde tout seul et, presque, on croirait découvrir son premier AMV sur cette série… Bon, par contre, ça ne pouvait pas finir premier, non, ça c’était impossible. Donc, pour ne pas lui faire trop d’ombre, je vous laisse le temps de le regarder et on concluera ensuite sur LE clip de cette session 2013 du Japan Expo.

C’est bon, vous l’avez bien regardé ? Bon, alors passons au champion. Enfin, je devrais plutôt dire : aux champions. Mon premier sait manier les phases de combat et les phases accélérées, il s’agit de Dn@ ! Mon second sait manier le fun, le barré et les jeux de couleurs, il s’agit de Creed ! Et leur Rock’N’Rollaz est juste excellent. C’est dynamique, c’est barré, c’est rock juste ce qu’il faut, c’est coloré, c’est estival, c’est… Enfin, c’est bon quoi ! Par contre, je me demande si ce n’est pas la première fois qu’un duo remporte le concours JE. Mais, un bon avec un bon, ça ne peut que produire un très bon clip. Que ce soit les rotoscopies, les transitions, les scènes utilisées, tout est fait à bon escient. C’est limpide… Tellement, que je vais me taire et vous laisser juger par vous-mêmes.

On se retrouve bientôt, pour les clips, cette fois, de la session 2014 du Japan Expo ! Stay tuned !

      2 comments for “Zoom sur – le Japan Expo 2013

    1. Un simple visiteur
      10 août 2014 at 21:31

      Un rappel de la JE 2013 bien sympathique, et aussi bien utile. Dans ma mémoire l’édition 2013 était pour une raison inconnue teintée de déception. Je me souvenais nettement du duo vainqueur et de son clip exceptionnel ainsi que de la « contre performance » de Nostromo et de ses superpositions malheureuses mais pour le reste, je croyais tous les autres clips techniquement assez bons mais vides de sens ou dénués d’originalité. Et finalement j’aurai difficilement pu plus me tromper.

      On ne voit pas tous les jours des MADs à la JE et MDL a eu là une bonne idée avec son Divine Island. Si ce n’est peut-être pas un MAD très différent des autres (je ne connais que très peu de clips de ce style), un MAD est en soi original pour moi et c’est agréable d’en voir un dans un top 10. Petit défaut, la faiblesse des textes que je trouve dans l’ensemble assez mièvres. Le clip de Kis@ m’a lui bien fait marrer. Par certains côtés (surtout le combo « rotos à la pelle + shonen », en fait) il me rappelle un peu Shonen Bushido et surtout The Race de Hito. Je n’ai pas accroché non plus à Helvetios d’El.G, mais pas particulièrement à cause de la musique d’ailleurs je ne l’aurais pas vu devant This World de Luciole (mais je m’arrête là dans mes commentaires sur le classement final pour éviter de (re?)déclencher une polémique, ça ne sert pas à grand-chose et les débats ont vite tendance à devenir très passionnés).

      Pour le reste je suis plutôt d’accord avec l’article (je ne suis pas encore totalement blasé des clips Bakemonogatari et consorts alors Lovestruck me plait bien) et je me réjouis de lire le Zoom sur la JE 2014 (sans clip estampillé « Gwench », dommage).

    2. Gwench
      19 août 2014 at 23:56

      Merci, c’est sympa de participer au billet en amenant son point de vue ! Et effectivement, je crois que je suis arrivé à un point de non-retour concernant les classements : ne pas les discuter. Ils sont tels quels, figés dans la roche. Après, de là à ce que j’y apparaisse, heu, faudrait que je réapprenne à clipper et que je prenne le temps de vraiment m’y mettre… Les AMV, y’a des dinosaures et surtout, surtout surtout ! des jeunes. :) Donc, vais me concentrer d’ici quelques jours sur ce que je connais : parler des AMV. :p Une petite rétrospective sur la JE’14 (pour le coup je ne serai pas trop à la bourre :p) et puis un clip qui me scotche depuis que je l’ai vu (même s’il date du BG’13…) avec son ambiance de malade.

    Comments are closed.